Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : L'épopée du valeureux Hérisson Boiteux
  • L'épopée du valeureux Hérisson Boiteux
  • : La bataille faisait rage. L'ennemi, fourbe et vicieux, frappait sans relâche usant toutes les ruses qu'il connaissait mais le vaillant hérisson n'avait pas encore rendu son dernier souffle.
  • Contact

Rechercher

Archives

Catégories

Liens

10 octobre 2011 1 10 /10 /octobre /2011 07:51

SDF

Me voilà devenue une SDF.

Une Sans Défense Fiable.

 

Mon avocate, après de belles paroles (devrais-je lui envoyer mes réflexions sur le sujet), s'est complètement jouée de moi et continue à le faire.

 

Et oui : envolées les promesses, oubliés les principes...

Mon avocate a décidé de faire de la mauvaise foi éhontée en prétextant être victime de mes sauts d'humeur.

Un comble quand on sait qu'elle a défendu avant moi quelqu'un dont le comportement avait changé tout en précisant que la victime initiale dans mon histoire, c'est pourtant bien le hérisson boiteux.


Ce qu'elle semble omettre - volontairement ou pas - c'est qu'elle n'a rien fait pour me défendre.

Ne s'est-elle pas présentée à aucune audience ni à l'expertise ?

Ne s'est-elle pas déresponsabilisée en prétextant ne pas connaître les taux de préjudice ? (Un avocat qui ne connaît pas la loi, cela devient inquiétant pour la profession)

Ne s'est-elle pas décrédibilisée lorsqu'elle affirme qu'il y a une raison à ce que l'expert ne regarde pas les radiographies quand le préjudice est la conséquence d'une fracture ?

Ne s'est-elle pas cachée en ne mentionnant pas le fait qu'elle travaille également pour les assurances ?


Dès lors, au tarif où je la paie pour faire son travail (1 600 € sans compter les 10% hors taxe sur le résultat, on ne se refuse rien pendant que je m'invite chez les autres pour pouvoir manger), quand j'estime à juste titre qu'elle ne l'effectue pas dans mon intérêt, il m'apparaît normal et logique que de l'en informer.

Peut-être que mon invitation à "méditer pendant ses vacances" sur les commentaires qu'elle a elle-même expressément demandé prenant congé 48 heures après la requête eût été mal reçue.

Cependant, si j'avais eu à me vexer à chaque maladresse de sa part, aurais-je pris le soin de la congédier bien avant qu'elle ne le fasse.


 

Aussi fût-il intéressant de constater l'efficacité avec laquelle elle s'est dessaisie du dossier puisque j'eûs à peine le temps de déposer le courrier qu'elle m'interpela pour signifier sa - lâche - décision de ne plus me défendre (encore aurait-il fallu qu'elle commença cette tâche pour pouvoir l'arrêter).

Aurais-je profondément apprécié son dévouement à sa juste valeur si elle s'était occupée de mon affaire comme elle s'en est dessaisie.

 

En revanche, autant s'est-elle déssaisie moralement de mon dossier, autant ne veut-elle pas s'en dessaisir physiquement, le gardant farouchement par déontologie...

 

 

By Kypic

 

Le dessin de la fin par ma griffe  :

 


SDF


Partager cet article

Repost 0

commentaires