Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : L'épopée du valeureux Hérisson Boiteux
  • L'épopée du valeureux Hérisson Boiteux
  • : La bataille faisait rage. L'ennemi, fourbe et vicieux, frappait sans relâche usant toutes les ruses qu'il connaissait mais le vaillant hérisson n'avait pas encore rendu son dernier souffle.
  • Contact

Rechercher

Archives

Catégories

Liens

8 juin 2011 3 08 /06 /juin /2011 13:13

Aujourd'hui, premier contact avec la MDPH depuis le dépôt de ma demande il y a 10 mois.

 C'est la moyenne, vous connaissez les administrations françaises : 2 heures pour la CPAM, 5 heures aux urgences,  30 minutes aux caisses d'un supermarché, des années à Pôle Emploi...

  

Bref !

Fraichement reconnue Travailleur Handicapé sans taux d'invalidité, je tique ! J'en ai un (que je conteste avec ténacité)... Oui, mais il a été attribué par un expert judiciaire et pas par la MDPH.

Mais alors pourquoi on détermine un taux d'IPP avec la MDPH et un autre avec l'expert médical judiciaire ?

 Ne serait-il pas plus simple de tout regrouper ? (<= mais c'est qu'il en a de bonnes idées le grattoir à chaussures - bon, sauf que ce n'est pas le premier à le penser)

  

- Bah non, les taux ne sont pas les mêmes !

  

- Comment ça ? Ne sont-ils pas basés sur un avis médical JUSTE (et j'insiste énormément là dessus, il me semble que c'est un mot inconnu du jargon de la médecine) qui définit les incapacités, les douleurs et la pénibilité tant au travail que dans la vie courante ?

  

- Si. Mais c'est-à-dire que la MDPH utilise un barème et l'expert un autre.  

 Nota Bene : La Sécurité Sociale a également un barème pour évaluer le taux d'IPP sur les accidents du travail et les maladies professionnelles.

 

- Et pourquoi les barèmes ne sont pas les mêmes ?

 

- Parce que le barème pour l'expertise est développé par les assurances.

 

- Aaaaaaah !!! Tiens ?!! Ces mêmes assurances qui payent les dommages et intérêts aux victimes quand leurs clients sont responsables sont celles qui en fixent aussi les taux ? Ces mêmes assurances qui mandatent leurs experts pour effectuer l'expertise ?

Comme c'est étrange que dans un système normalement neutre ce soient ceux qui payent qui fixent les taux...

Il n'y aurait-il pas conflit d'intérêt de par les plus grands des hasards ?

J'ai comme l'impression d'être le dindon de la farce... O.o

 

 

Donc, en résumé, nous avons trois taux d'IPP :

- un qui sert en cas d'accident du travail ou de maladie professionnelle fixé par la CPAM,

- un qui sert à obtenir des allocations selon certaines conditions fixé par la MDPH

- et un dernier qui sert à vous enc*ler sur des dommages et intérêts fixé par un expert médical judiciaire.

Si vous vous retrouver dans mon cas à savoir : ce n'était pas un accident du travail et, a priori,  je ne remplis pas les conditions de la MDPH, votre numéro complémentaire sera un gros quedalle à roulette - ou un pot de vaseline. 

C'est le jeu ma pov' Lucette comme dirait la Française Des Jeux.

 

 

By Kypic

 

 

 

La phrase de la fin par François De La Rochefoucaud :

"L'intérêt parle toutes sortes de langues et joue toutes sortes de personnages, même celui de désintéressé."

 

 

 

Partager cet article

Repost 0

commentaires